Nasra Souelem – Western Sahara

She is one of the 1000 women proposed for the Nobel Peace Price 2005.

… NASRA DU SAHARA OCCIDENTAL est une des 1000 femmes candidates pour le prix Nobel de la paix 2005: Nasra Mahmoud Souelem est née probablement en 1958, à Agmar dans le Sahara Occidental, dans une famille d’esclaves. Comme elle le dit, leurs maîtres ont toujours été très bons avec eux, considérant et traitant les esclaves comme des membres de la famille … (texte entier 1/2, par Elisabeth Bäschlin, page 14/16).

She says: “I have been working as a nursery teacher for over 29 years. A whole generation has passed through my hands”.

..

Nasra Souelem – Western Sahara

She works for the Polisario Front PF, (mentionned /explained on Global Policy Forum; on wikipedia; on Prophet of Doom; on Freebase, the world’s database; and on many more); and she works also for the National Union of Saharawi Women NUSW, (mentioned /explained on arso.org / and same in french; on the blog ZEINA; on IIAV.nl; on Womens Organisations Western Sahara; and on wikipedia.

Nasra Mahmoud Souelem has been working as a nursery teacher in the camps in Western Sahara for 29 years. She has suffered great afflictions in her life; perhaps the most harrowing of which was losing her husband in the war four years after their marriage. In the Saharan camps, to where her family had to move, she began her training as a nursery teacher. Despite the gradual improvement of the conditions in the camps, the situation there often remains bleak. In this climate, Nasra’s work to provide education for children is an investment in a more promising future. (1000peacewomen).

… Là, Nasra, sa mère et ses soeurs vivent d’abord dans le camp de Dakhla, à 160 km au sud de l’oasis algérienne de Tindouf. Comme tous les adultes, la jeune Nasra, qui avait alors 17 ans, participait à l’organisation autogérée des camps en travaillant comme membre du Comité populaire de production de sa daïra. Ce comité, responsable de la production de base, organisait le travail dans les jardins et dans les ateliers de tissage et les ateliers de production de cuir. Au bout d’un an, Nasra devient membre du Comité d’alimentation qui, sous les auspices du Croissant Rouge toujours active dans le secteur de l’éducation. En 1982, elle a été envoyée pour un an à l’Ecole du 27 février, l’école de femmes, pour une formation d’éducatrice pour les crèches. Comme elle avait de très bonnes notes, elle a été désignée par la suite membre de direction de l’école. Depuis ce temps, Nasra travaille comme éducatrice pour les crèches au 27 février; actuellement, elle est responsable de la crèche du personnel de l’école. Durant toutes ces années, des générations entières de jeunes sahraouis ont passé entre ses mains … (texte entier 2/2, par Elisabeth Bäschlin, page 14/16).

Sorry, no more any information in the internet about our peacewomen, Nasra Souelem, Western Sahara. Not any mention about her work appears in the public room, only what is told about the peacewomen project (like the following in german: Frieden ist eine Männerbastion).

Comments are closed.